Blog

Énergies - Comment sortir du nucléaire ?

Le nucléaire est la colonne vertébrale de la production électrique française. Autrefois fleuron de notre industrie, il est aujourd’hui pointé du doigt. Depuis les catastrophes de Tchernobyl et plus récemment de Fukushima, il interroge les français sur la sécurité de notre parc vieillissant. Il pose aussi la question de la gestion des déchets qui prennent deux millions d’années pour cesser d’être radioactifs. Le nucléaire est devenu un modèle discuté. Cependant, avec une consommation électrique qui dépend au trois quarts du nucléaire, comment faire pour assurer une transition à d’autres énergies et dans quelles conditions y parvenir ?

Quel coût pour sortir du nucléaire ? Sortir du nucléaire aura un coût certain, chiffré à 87 milliards d’euros pour couvrir le démantèlement des centrales et la gestion des déchets. Pourtant, rester dans le nucléaire ne coûtera pas moins cher : la rénovation des centrales est estimée à 100 milliards d’euros. Si jamais une catastrophe nucléaire survient, le coût des dégâts est chiffré à 450 milliards d’euros.

Et l’environnement ? Sortir du nucléaire augmentera notre empreinte carbone. Nous ne sommes pas capables de passer dès maintenant à du tout renouvelable. Ces sources intermittentes, dans la mesure où l’électricité ne se stocke pas, ne permettent pas de répondre en temps réel à une demande variable. Sortir immédiatement du nucléaire nous obligerait à recourir à des solutions plus polluantes comme les centrales à gaz ou à charbon afin d’ajuster l’équilibre offre / demande.

Quelles sont les pistes explorées par l’ADEME ? Dans une étude, l’ADEME a identifié trois pistes qui nous permettraient de passer à une production entièrement renouvelable. Il faudra accepter un très grand nombre d’ouvrages de production renouvelable, améliorer les possibilités de stockage et réduire la consommation électrique nationale, notamment grâce à de l'efficacité énergétique.

Source : Le Monde

Contenu Relatif